Retour

09.12.2019
Pour un nouveau commencement

Je ressens beaucoup de joie de vous transmettre ce magnifique poème de John O Donohue.

 

Dans les recoins du coeur,

Où les pensées n’ont pas l’idée d’aller,

Ce commencement se forme petit à petit,

En attendant que tu sois prêt à émerger.

 

Depuis longtemps il observe ton désir,

Il ressent le vide grandir à l’intérieur de toi.

 

Il a observé comment tu as continué à te pousser par la volonté, mais toujours incapable de quitter ce qui est devenu trop petit pour toi.

Il t’a observé jouer avec la séduction de la similitude et la sécurité, et les promesses grises chuchotés par cette similitude.

Il a entendu les vagues de tourment remonter et redescendre,

Et s’est demandé si tu allais toujours vivre comme cela.

Et puis le ravissement, quand ton courage s’est embrasé.

Et alors tu as fait un pas sur un terrain nouveau,

Ton regard à nouveau jeune, plein d’énergie et de rêve ;

Un chemin de plénitude qui s’ouvre à toi.

Et même si ta destination n’est pas encore claire,

Tu peux faire confiance à la promesse que recèle ce nouveau commencement.

 

Déploie-toi dans la grâce d’un nouveau commencement,

Qui fait un avec le désir de ta vie.

Eveille ton esprit à l’aventure.

Ne retiens rien, apprends à trouver l’aisance dans le risque ;

Et bientôt tu seras chez toi, dans un nouveau rythme ;

Parce que ton âme sent le monde qui attend.

 

John O Donohue