Retour

02.10.2018
Célébrer le résultat ou le processus ?

Prenons un instant pour lire une définition du mot célébration. 

« La célébration est une cérémonie, un ensemble de rituels, de récits et de signes qui rassemble périodiquement, en un temps et un lieu déterminés, une communauté qui veut renforcer sa cohésion et s'ouvrir un avenir, en célébrant un événement du passé, important et fondateur et en se reliant ainsi au divin. »

Et si la célébration pouvait également être vue comme un rituel dans le cadre professionnel, sportif ou amical ? A quoi servirait ce rituel ?

Dans le monde entrepreneurial et sportif, le mot « célébrer » est souvent associé à un résultat ou à une réussite obtenu par un individu ou une équipe. Tel résultat a été obtenu, telle équipe a gagné un championnat, un examen a été réussi … voici des occasions habituelles de célébration.

Que se passerait-il si on décidait de célébrer non plus uniquement le ou les résultats obtenus mais également le processus effectué par une personne ou une équipe ? Autrement dit, la proposition pourrait être de ne pas célébrer uniquement le résultat, mais de célébrer le chemin parcouru, quel que soit le résultat obtenu.

Chaque processus individuel ou collectif n’amène pas forcément au résultat imaginé ou souhaité au départ. Ainsi, si célébrer était uniquement associé à un résultat positif, alors « faire la fête » aurait lieu uniquement quand le chemin parcouru aurait amené un certain résultat. Autrement dit, si l’année a été mauvaise du point de vue des résultats obtenus, je ne célèbrerai pas mon anniversaire. Si l’année a amené de grands succès, alors je célébrerai davantage, j’inviterai davantage de personnes, il y aura plus de mets délicieux à goûter et de boissons fraîches à siroter. Qu’en pensez-vous ?

Mais célébrer n’est pas seulement associé à « fêter à un résultat obtenu. Célébrer est un rituel, un rituel de passage entre un avant et un après. Sans célébration du processus, le rituel de passage vers le futur reste souvent d’une certaine manière bloqué « énergétiquement. Peut-être avez-vous notamment déjà vécu cela dans une équipe performante lors du départ d’un des membres de l’équipe. Suivant comment le départ est célébré ou au contraire non-célébré, on pourra percevoir dans les mois qui suivent le départ du collaborateur une performance de l’équipe qui baisse. De même, sans une célébration de l’équipe qui se transforme, l’arrivée d’un nouveau collaborateur dans cette même équipe sera souvent « compliquée ». Comme si, malgré les bonnes intentions des uns et de autres, le deuil de l’équipe précédente n’avait pas pu être fait. 

Une célébration a notamment pour mission de permettre à chacune et chacun d’entamer un processus de deuil. Sans processus de deuil de l’équipe précédente, surtout si l’équipe était performante, il sera souvent difficile pour la nouvelle équipe ou certains collaborateurs de rebondir et d’être rapidement performants. Encore plus quand cela concerne une équipe où l’une des personnes fondatrices de l’équipe quitte celle-ci.

Célébrer est donc un rituel qui a plusieurs fonctions. En voici ci-dessous quelques propositions :

  • Célébrer chaque processus facilite la fin et le début de quelque chose de nouveau ; la fin de quelque chose est le début d’une autre chose. 
  • Célébrer la mort de quelque chose ou quelqu’un facilite la naissance à venir, celle d’un projet, d’une nouvelle relation, etc.  
  • Célébrer facilite la transformation.
  • Célébrer favorise des prises de conscience et des apprentissages par rapport à ce qui a été vécu ou effectué.
  • Célébrer le départ d’un collègue permet à l’équipe qui a vécu ensemble de finir quelque chose (sans finir quelque chose, il est parfois difficile de commencer dans les meilleures conditions quelque chose de nouveau).
  • Célébrer la fin d’une équipe idéale permet à une nouvelle équipe idéale de naître.
  • Célébrer la fin d’un processus permet à quelque chose de nouveau d’émerger.
  • Célébrer permet de remercier.
  • Célébrer permet de pardonner à soi et aux autres ce qui ne s’est pas passé comme souhaité.
  • Célébrer, c’est montrer de la gratitude pour ce qui a été vécu.
  • Célébrer, c’est montrer de la révérence et rendre sacré ce qui a été accompli.

Pour finir, j’ai envie de vous demander de vous souvenir de moments de célébration qui vous ont particulièrement touché. Prenez une minute ou deux pour vous arrêter, repenser, et ressentir ces moments qui vous ont touché. 

Et maintenant, laissez venir à votre conscience des expériences vécues qui auraient mérité d’être célébrées.  

… 

Il n’est jamais trop tard pour célébrer et remercier tout acte de création. Si vous le ressentez comme juste, mettez un peu d’énergie ces prochains mois pour organiser la célébration que cet acte de création mérite. 

Bonne célébration !

Nicolas von Burg