Retour

22.08.2018
Le mouvement permanent de la vie dans un groupe

Il y a 2 étés, lors de mes vacances en Grèce, un groupe d’enfants jouant sur la plage m’avait inspiré pour un article que j’ai publié sur mon blog par rapport à la synergie et la magie dans un groupe. 

Leur co-leadership, leur communication permanente et le flow dans lequel ils jouaient sur la place avait été pour moi à ce moment-là un modèle de groupe ou d’équipe performante.

Ce groupe s’est retrouvé cette année sur la même plage pour jouer. Et leur défi principal a été de se fondre individuellement et collectivement dans ce qui avait changé pour eux depuis deux étés. 

Le mouvement permanent de la vie est passé par là … Ils n’ont plus le même âge, chacun a évolué dans la vie depuis deux ans différemment, ils n’ont plus exactement les mêmes envies, et surtout, ce qui a été le plus compliqué pour eux cette année …

… une nouvelle personne est arrivée dans le groupe. 

Un jeune garçon est arrivé dans le groupe sans le vouloir directement, mais simplement parce qu’il était ami avec un autre garçon du groupe et qu’il était venu en vacances avec lui cette année. Et là, la magie des egos humains a fait surface et empêché le groupe de rester dans le plaisir du jeu, du flow et de la synergie d’il y a deux étés, et même, le groupe a expérimenté l’inverse du flow … La crise ! Les clans ! La guerre !

Comment les êtres humains s’y prennent-ils pour créer ça ? Comment des enfants, qui n’ont pas projets d’entreprise autre que celui de jouer sur la plage, s’y prennent-ils pour ne pas arriver à jouer. A simplement jouer.

Il y a certainement beaucoup d’explications à cela, mais une des raisons majeures qui fait souvent rentrer les groupes en crise, c’est la non-conscience et la non-acceptation du mouvement permanent de la vie, la non-conscience et la non-acceptation du mouvement permanent dans les groupes.

Un groupe et une équipe est un organisme vivant, avec notamment des personnes qui quitteront le groupe et des personnes qui rejoindont le groupe et l’équipe à différents moments de la vie du groupe.

S’accrocher à ce qui était, à ce qui a été, s’accrocher aux personnes qui étaient là avant, ne pas accueillir et laisser à 100% l’énergie d’une nouvelle personne ou entité entrer dans le groupe, voilà une recette magique d’un début de crise, de clans dans le groupe, de non-dits et de petites guerres internes.

La Vie est Mouvement permanent. 

La Vie de groupe est une danse avec un début, un milieu et une fin.  

La transformation permanente d’un groupe est continue même si nos cinq sens ne perçoivent que rarement cette lente transformation continue. Vouloir consciemment ou inconsciemment figer un moment de joie, de bonheur et de flow est l’assurance de quitter ce moment de joie, de bonheur et de flow.

Merci aux enfants qui jouent dans le flow ou qui se quittent dans la colère et les clans de nous donner de telles inspirations !

Nicolas von Burg

Dynamique_d'Equipe_Workshop.pdf