Retour

17.07.2018
Le Coaching, un métier certes … et ?

 … et également une posture utile et nécessaire dans tellement de contextes de notre société.

Si des dizaine de milliers de personnes se forment au Coaching à travers le monde depuis une vingtaine d’années, cela correspond certes à l’émergence d’un « nouveau » métier mais surtout, cela nous propose un nouveau paradigme dans la posture d’accompagnement, quel que soit la nature de celui-ci : le management, les ressources humaines, l’éducation, l’entraînement sportif, la pratique d’un art, l’enseignement, la santé, et bien d’autres domaines encore.

En effet, si le métier du Coaching est un véritable métier qui respecte des règles précises, une déontologie et nécessite des compétences en terme de posture, de savoir-faire et de savoir-être, une « Coach Attitude Généralisée »d’une partie importante de la société ne pourra qu’être bénéfique à de nombreux contextes et à de nombreuses situations, et certainement à l’évolution de l’Humanité.

Quelles pourraient être les caractéristiques d’une « Coach Attitude Généralisée » dans la société ? 

Voici quelques idées :

·     Une confiance plus grande dans la Vie

·     Une écoute véritable entre les Humains

·     Le non-vouloir pour l’autre

·     Le non-savoir pour l’autre

·     L’émerveillement de percevoir chaque être humain inventer son chemin

·     Davantage de responsabilité personnelle

·     Une capacité de chacun à ressentir davantage que penser

·     Une capacité d’observer avec des yeux et oreilles neufs à chaque fois

·     Davantage de compassion

·     Une connexion facilitée de chacun à sa Raison d’Être (« Purpose »)

·     Davantage d’Humains vivants de leurs passions

·     Davantage de créativité

·     Un passage à l’action facilité pour chacun

·     Une performance « sans effort »

·     Une capacité de résilience accrue

·     Une connexion facilitée au Sens de la Vie

·     Etc.

De nombreuses personnes qui se forment au Coaching n’en feront pas un métier, et elles le savent ou en ont l’intuition très souvent dès le début de leur cursus de formation. Néanmoins, elles ressentent qu’elles sauront tirer parti d’une formation en Coaching et de la posture du Coaching dans de nombreux domaines de leur vie, et même, en faire une « attitude » de vie dans de nombreux contextes.

Et cela est une excellente nouvelle pour l’évolution de nos sociétés. Welcome !

Nicolas von Burg

------------------------

je souhaite me former au coaching

je_souhaite_me_former_au_coaching_PDF.pdf